Renouvellement des gros-porteurs : Des camions neufs pour les transporteurs sénégalais

  • Source: : Webnews | Le 11 avril, 2017 à 17:04:18 | Lu 1438 fois | 5 Commentaires
content_image

Renouvellement des gros-porteurs : Des camions neufs pour les transporteurs sénégalais

Riad Motors va livrer 65 camions aux transporteurs sénégalais, après les 73 unités fournies  l’année dernière. Ces livraisons entrent dans le cadre du contrat de renouvellement de 3 000 gros-porteurs conclus avec l’Etat du Sénégal.

Tout début est difficile. Riad Motors avait déjà livré, il y a plus d’un an, 73 unités dans la phase pilote du programme de renouvellement des gros-porteurs, qui concerne au total 3.000 camions. Pour la seconde phase, 65 autres unités sont déjà assemblées et n’attendent que les formalités pour être acheminées au Sénégal, informe Mbargou Badiane, président de la Coopérative nationale des entreprises de transport de marchandises du Sénégal (CNETM) et promoteur du projet. Il revient du Maroc dans le cadre d’une mission économique organisée par la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD). Conformément au partenariat public-privé (PPP) noué entre Riad Motors, la CNETM et le ministère sénégalais des transports terrestres, la holding marocaine va fournir 800 camions gros porteurs de marque Sinotruck, d’une valeur de plus de 381 millions d’euros à la CNETM d’ici 2020. Pour pouvoir servir au mieux l’intérêt des transporteurs sénégalais, l’accompagnement de Riad Motors ne se limitera pas à la fourniture de véhicules et d’équipements. «Nous nous engageons sur le démarrage de la construction d’une unité de montage de camions d’un coût de 9 millions d’euros au Sénégal», avait promis Michel Riad Sahyoun, PDG de Riad Motors lors du lancement du projet le 6 février 2016 à Dakar.

Des retards

Toutefois, le projet a accusé du retard. «Nous avons eu des difficultés administratives et juridiques au départ qui nous ont fait perdre beaucoup de temps, presque un an», regrette Mbargou Badiane. Avec ces difficultés, la Banque nationale de développement économique (BNDE), qui avait accepté de financer le projet à hauteur de 5,2 milliards de FCFA (près de 8 millions d’euros) avait commencé à perdre patience. C’est seulement en décembre 2016 que les 73 camions livrés depuis février 2016 ont été remis à leurs bénéficiaires. Problème. À cause de ce retard, le prix initial des véhicules, qui était  «intéressant», a été revu à la hausse : presque un surplus de 2.290 euros par véhicule et par an. «Nous avons dû contracter un prêt pour payer l’assurance-risque. On devait avoir six mois de différé pour commencer à rembourser la banque, mais comme nous avons perdu un an, la BNDE nous a demandé de commencer les versements aussitôt après la livraison des camions aux transporteurs», explique Badiane, promettant toutefois de trouver la meilleure formule pour rendre le prix supportable aux transporteurs.

Concurrence chinoise

Si Riad Motors est chargée de livrer les 800 premières unités, le renouvellement des 3.000 gros-porteurs n’implique pas uniquement les Marocains. Les Chinois aussi sont positionnés sur ce marché lucratif. L’État du Sénégal a déjà engagé des discussions avec Pékin dans ce sens pour la fourniture de 2.200 unités (1.050 dans la première phase). Le financement devrait être assuré par Eximbank Chine. v«Avec les Marocains, c’est un PPP. L’État ne fait que nous accompagner. C’est pourquoi ça a évolué plus vite. En revanche, avec les Chinois, la procédure est beaucoup plus complexe. C’est pourquoi, il y a des lenteurs», explique Mbargou Badiane, également impliqué dans ce programme. En décidant d’installer une chaîne de montage au Sénégal, Riad Motors vise aussi le marché de la sous-région. S’étalant sur cinq ans, son projet prévoit, en plus de la chaîne de montage, la construction de huit points de services après-vente (dont six seront implantés au Sénégal, les deux autres au Mali), le transfert de technologie et la formation des chauffeurs, des mécaniciens, des électriciens qui travailleront dans l’usine. Bref, une présence sur la durée.

Mbargou Badiane : Président de la Cnetm

Les Inspirations ÉCO : Vous étiez de la mission économique (14-18 mars) organisée par la CCIAD à Casablanca. Quelles sont les retombées de cette mission en ce qui concerne ce projet ?

Mbargou Badiane : Nous avons visité l’unité de montage de Riad Motors au Maroc. Les 65 véhicules pour la deuxième phase sont déjà prêts et devraient être acheminés au Sénégal courant avril 2017. On attend que le déblocage des financements par la banque. Ce que je peux dire, c’est qu’il n’y aura pas de temps à perdre. Ces véhicules seront automatiquement remis aux transporteurs.

Riad Motors s’était engagé à installer une unité de montage au Sénégal. Est-ce toujours d’actualité ?

C’est toujours d’actualité. Le programme de renouvellement des gros-porteurs concerne 3.000 véhicules. On avait décidé d’importer les 800 à partir du Maroc, sur suggestion du président Macky Sall et ensuite installer une unité de montage au Sénégal. S’il plaît à Dieu, le 801e véhicule sera monté au Sénégal.

Sentez-vous toujours l’appui des autorités sénégalaises dans ce projet ?

L’État soutient ce projet pour rendre plus compétitif le port de Dakar. À partir du moment où nous avions des véhicules neufs avec une grande capacité, nous avons commencé à récupérer les parts de marché (pour le transport de marchandises) qui étaient essentiellement aux mains de nos voisins maliens. Avec la livraison des 800 véhicules promis par Riad Motors, nous pourrons récupérer entre 60% et 80% de ce marché. 


Auteur: LesEco.ma - Webnews

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Anonyme En Avril, 2017 (17:57 PM) 0 FansN°: 1
  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :sunugaal:  :fbhear:  :thumbsup: 
Anonyme En Avril, 2017 (21:35 PM) 0 FansN°: 2
ce sont des incapables.

les cars rapides roulent toujours au senegal.

PLUS DE 10 ANS QUE LE PROGRAMME A COMMENCE

Reply_author En Avril, 2017 (22:58 PM) 0 FansN°: 1
toi qui est capable met tout en marche illico presto. ah le senegalais rien que la grande gueule
Transporteur Autenthique  En Avril, 2017 (23:16 PM) 0 FansN°: 3
Dans le cadre de ce programme:

1-les prix des camions sont très chers

2- les délais de remboursements sont très courts

3- les tarifs appliqués sur le marché ne permettent pas de rentabiliser l investissement d un camion neuf

4- ce programme n intégre pas la reprise des camions obsélettes

5- les nouvelles dispositions sur le pesage sont contraignantes

6- une ressource humaine qualifiée et professionnelle fait défaut dans le secteur



Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com